Romain Hibooxxx – UCN : le cannabis comme outil de rassemblement

Avatar
ParlonsCanna

Bienvenue sur le podcast de Parlons Canna ! Aujourd’hui, nous avons le plaisir de recevoir Romain, également connu sous le nom de France Hibooxxx, un militant pour le cannabis et le chanvre, présent sur les réseaux sociaux depuis 2021. Romain est très engagé dans la revalorisation du chanvre dans notre agriculture française et dans la libération du cannabis médical. Au cours de cette interview, nous allons en apprendre un peu plus sur Romain, son parcours avec le cannabis, ainsi que son ambitieux projet, UCN, le 1er réseau social dédié à 100 % au cannabis, incensurable et sécurisé sur la blockchain, accessible à tous les passionnés du cannabis, qu’ils soient professionnels ou particuliers.

Romain : Comment le cannabis a changé ma vie d’épileptique

Depuis deux ans, Romain partage son expérience avec le cannabis sur les réseaux sociaux pour soigner son épilepsie. Aujourd’hui, il est accompagné de sa compagne Elodie et de ses deux enfants, Lucas et Augustin pour raconter son aventure au canal Cannabig Media, le premier média à lui donner la parole sur son traitement alternatif.

Comprendre l’épilepsie

Romain décrit ce qu’est l’épilepsie et comment il l’a vécue. Pour lui, c’ est une maladie méconnue qui peut être difficile à comprendre pour les personnes qui n’en souffrent pas. Il la compare à un interrupteur que l’on ne contrôle pas et qui peut être allumé à tout moment. Les crises d’épilepsie sont physiquement éprouvantes et les moments qui les précèdent et les suivent sont souvent accompagnés d’oublis. Pour Romain, le plus dur à vivre était le regard des autres après une crise, l’effroi dans leurs yeux qui le faisait se sentir petit.

L’importance du cannabis

Depuis qu’il utilise exclusivement le cannabis pour traiter son épilepsie, celle-ci a totalement disparu. Il est convaincu que le cannabis est un traitement efficace pour cette maladie et il est heureux de pouvoir partager son expérience avec les autres à travers les réseaux sociaux.

Les facteurs favorisants pour déclencher une crise d’épilepsie

Selon Romain, le stress, la fatigue et la mauvaise hygiène de vie peuvent être des facteurs favorisants. Il ajoute également que certaines formes d’épilepsie peuvent être plus lourdes que d’autres et que certains enfants sont touchés très tôt par cette maladie. L’impulsion venue des États-Unis, dit-il. Cela a permis de tester le cannabis sur les enfants pour soigner l’épilepsie, avec des résultats très positifs. Il insiste sur le fait qu’il n’y a pas d’âge pour l’application de la plante sur cette pathologie.

cannabis

Comment le cannabis a aidé Romain à mieux gérer son épilepsie

De nature curieuse,  le cannabis a fait partie de sa vie, plus pour un usage adulte. Cependant, il a arrêté à l’âge de 28 ans car cela le rendait trop mou et lent. En 2019, Romain a connu une année très difficile avec 22 crises reconnues.

“ Il y a des fois, je peux faire des crises d’épilepsie et ne pas m’en souvenir. 3 ou 4 h après, j’ai mal à la langue. Je vais dans la salle de bain et puis je m’aperçois que ma langue est coupée de part en part.”

Il a commencé à chercher des solutions en ligne et a découvert Kanavape, avec Sébastien Béguerie, pionnier du marché du CBD en France. Pour lui, ça a été une révélation pour lui.

Les défis de l’accès au cannabis médical en France

Ensuite, Romain a postulé pour participer à l’expérimentation médicale du cannabis en France. Mais il a été refusé car il n’était pas considéré comme assez épileptique. En France, le cannabis est considéré comme un médicament de dernier recours, ce qui signifie que les patients doivent avoir épuisé toutes les autres options de traitement avant de pouvoir y accéder. Romain a donc décidé de se tourner vers la filière professionnelle pour obtenir de l’aide.

La formule de Romain pour stabiliser son épilepsie

Romain utilise tous les cannabinoïdes pour stabiliser son épilepsie. Le CBD à forte dose a permis l’arrêt de ses crises, des antidépresseurs et des somnifères qu’il prenait auparavant. Le THC est revenu un peu dans sa vie pour son côté déstressant le soir, tandis que le CBD lui apporte une tranquillité d’esprit. Pour lui, c’est plus une formule ou un rythme de vie qu’une recette spécifique qui l’a aidé à trouver un certain confort dans l’utilisation du cannabis pour gérer son épilepsie.

Du contrôle de l’épilepsie à la découverte du cannabis médical

Romain explique qu’il a réussi à contrôler son épilepsie grâce à l’automédication à base de cannabis. Il a fait seulement trois crises en 2020 et depuis deux ans et demi, il n’en a plus fait du tout. Cela explique mieux pourquoi il est si militant pour la revalorisation du chanvre cannabis.

La découverte de la spondylarthrite ankylosante de sa femme

cannabis

Romain a découvert que sa femme souffrait de la spondylarthrite ankylosante, une maladie autoimmune très douloureuse. Ils ont alors commencé à chercher une posologie pour elle et ont obtenu des résultats positifs avec le cannabis médical. Le couple a même postulé auprès de l’Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM), pour inclure cette maladie dans les maladies autorisant l’usage du cannabis médical en France. Cependant, la réponse de l’ANSM a été négative car l’expérimentation ne prenait pas en charge cette maladie.

Le militantisme pour l’accès au cannabis médical

C’est à partir de là que son militantisme a commencé. En effet, la spondylarthrite ankylosante est pourtant suivie dans les 22 autres pays européens qui autorisent l’usage du cannabis médical. On leur avait dit qu’en mars 2023, le cannabis sera légalisé en France et l’inclusion de cette maladie devrait évoluer. Cependant, la recherche a encore été repoussée d’un an. Cela signifie que même si le cannabis était légalisé aujourd’hui, son épouse n’aurait pas accès au cannabis médical avant cinq à sept ans. Romain ne comprend pas pourquoi on lui enlève pas cette chance et cette possibilité d’essayer autre chose. C’est pour cela qu’il est militant pour l’accès au cannabis médical en France.

Devenir un militant pour le cannabis : comment tout a commencé

Romain explique qu’il avait été un militant pour l’épilepsie par le passé. Maintenant, il est devenu un fervent militant pour le cannabis. Son engagement pour la plante est venu naturellement. En effet, il avait été accompagné par des professionnels du secteur, des médecins mondiaux, des forums indépendants médicaux et la communauté pour son épilepsie. Il ajoute également que : 

“La médecine en France était incohérente et illusoire en matière de cannabis”.

Les engagements concrets de Romain pour le militantisme et la promotion du cannabis

Romain a donc décidé de représenter tous les acteurs de la filière du cannabis gratuitement, en expliquant leur métier, leurs recherches et en les mettant en valeur. Son objectif est de faire comprendre aux gens ce que la filière, le chanvre et le cannabis représentaient, ainsi que les opportunités qu’ils offrent. Il admet :

“Je suis parti dans l’utopie de me dire je vais changer la toile et je vais expliquer à tout le monde que c’est le cannabis. Ma bible personnelle, c’est « L’empereur est nu » de Jack Herer. C’est ce qui a été le moteur.”

Les défis de parler de cannabis sur Internet

Parler de cannabis sur Internet est très compliqué, car l’information est difficile à trouver. Les informations disponibles sont souvent incomplètes ou de mauvaise qualité. Romain souligne également les défis de la censure, du shadowban et de la perte de visibilité sur les réseaux sociaux. Il a déjà perdu de nombreux contenus. Parmi eux, son compte YouTube avec plus de 1 200 heures de reportages mondiaux, de conférences médicales et de conférences sur le chanvre, qu’il avait étudié pendant des années. Romain avoue avoir consacré environ 6 à 7 heures par jour à ses activités de militantisme pour le cannabis, bénévolement. La perte d’un an de travail a été difficile à vivre pour lui. Toutefois, il est déterminé à continuer son militantisme pour le cannabis.

Décryptage de l’UCN : un réseau social pour la communauté cannabis et chanvre

L‘UCN est un réseau social qui permet aux utilisateurs de s’exprimer librement sans être censurés. Romain explique que:

“C’est grâce encore une fois, à mes échanges, à mes interactions que j’ai croisé la route de Mathias Valon, qui est le fondateur du projet UCN, le fondateur aussi d’une nouvelle idée, d’une nouvelle perception de la formation et de moyen de diffusion… c’est un réseau social destiné à la communauté est porté par une communauté.”

Le réseau est né de sa frustration face à la pratique du shadowban sur les réseaux sociaux tels que Facebook, Instagram, Tiktok, YouTube et Google. En effet, ces pratiques peuvent rendre difficile la visibilité de certains sujets, tels que la filière du chanvre.

La communauté cannabis et chanvre

L’UCN est un réseau social pour la communauté cannabis et chanvre, qui comprend toutes les disciplines, toutes les représentations et tous les acteurs qui travaillent à la revalorisation de la plante dans toutes ses fonctionnalités. Romain souligne que l’UCN ne se limite pas aux personnes qui consomment des cannabinoïdes ou du cannabis pour leurs effets psychoactifs ou psychotropes. Il s’adresse à tous ceux qui s’intéressent à la plante dans toutes ses utilisations possibles.

La liberté d’expression sur l’UCN

L’UCN est un réseau social qui offre une liberté d’expression totale à ses utilisateurs. La seule censure qui s’applique est celle de la communauté, qui détermine les limites de ce qui est possible et de ce qui est acceptable sur le réseau. L’objectif de l’UCN est de donner à tout le monde la possibilité de s’exprimer et de partager des informations sur la plante dans toutes ses utilisations. Romain cite :

“On veut cette liberté d’information… On dit que le THC représente 5 millions de consommateurs. Le CBD c’est 16 % de la population. Je vous laisse faire le petit calcul. Vous allez kiffer de savoir combien on est réellement à utiliser le cannabis dans toutes ses utilisations en France.” 

La formation et l’information sur le cannabis et le chanvre

Selon Romain, l’UCN vise à convertir, informer et distribuer la bonne information à tous. Il souhaite que tout le monde puisse découvrir ce qu’est réellement le cannabis, au-delà de son usage médical et récréatif. La plante peut être utilisée dans de nombreux domaines, tels que la construction, l’alimentation, l’écologie, la plasturgie, la papeterie, etc. Il est convaincu qu’à 90%, on peut tout réinventer en chanvre avec la plante.

UCN, une communauté mondiale pour changer les mentalités

UCN est un réseau social qui a pour ambition d’apporter confort et compréhension à tous en étant une assistance et une encyclopédie communautaire. Romain a de grandes ambitions pour ce réseau social, car il croit que l’union fait la force et que le rassemblement de tous est la solution. Pour Romain, la France vit actuellement une grande crise avec la retraite, et l’union des intersyndicales. Il ajoute que : 

“La plus belle chose que j’ai entendue là dessus, c’est l’union des intersyndicales. Ils ne sont d’accord sur rien, mais ils ont un même but. Et je pense que pour le cannabis, ça doit être ça. On ne doit être d’accord sur rien. Nous devons avoir une très bonne compréhension de notre sujet pour le démystifier et faire tomber toute cette censure au-delà des réseaux sociaux. Et nous passerons par les réseaux sociaux pour envoyer cette impulsion au monde entier”.

Des découvertes sans limites

UCN est une communauté mondiale qui va permettre de découvrir de très belles choses, car il n’y a pas de limites à ses découvertes. Selon Romain : 

“Nous allons découvrir de très très belles choses. Ceux qui ont la chance de suivre mon réseau, vous savez qu’ il n’y a pas de limites à mes posts, parce qu’il n’y a pas de limites à mes découvertes. Chaque jour, j’arrive à trouver 10 à 15 informations que je n’avais pas la veille, et que je n’avais pas depuis 2021. L’UCN va être l’accomplissement de tout cela, la réunion de tout le monde. Et par l’information, nous allons arriver à changer les mentalités. Même quelqu’un qui est réfractaire au cannabis récréatif ou dubitatif sur le cannabis médical viendra sur UCN parce que sa passion est le textile, par exemple, et il découvrira le médical. Il y aura des interactions, c’est obligé.” 

La démarche de venir et d’entendre le message de UCN est vraiment travaillée pour correspondre au plus grand nombre, autant à l’utilisateur qu’au professionnel.

UCN aujourd’hui et dans le futur

Romain explique qu’UCN essaie de correspondre à tout le monde. Ainsi, en tant qu’utilisateur, vous disposez de toutes les informations sur une structure de fonctionnement de Facebook, et vous sélectionnez qui vous voulez suivre. Vous restez dans un petit cocon en acceptant qui peut vous suivre. La technologie WhatsApp est utilisée pour avoir une sécurité de réseau sur la Blockchain pour être incensurable. Les professionnels disposent d’une Marketplace pour présenter leurs produits légaux, et ils s’engagent par leurs numéros SIRET à la légalité de leurs produits. UCN leur offre cette vitrine gratuitement, car le business modèle n’est pas basé sur prendre une commission à la vente.

UCN est un réseau social qui permet également aux acteurs professionnels de lancer des financements participatifs, le crowfunding, avec leur communauté sur la plateforme. Romain a un profond respect pour les chanvriers, s’ils veulent étoffer leurs projets, ils peuvent rejoindre UCN et dire : 

« Voilà mon projet. J’ai besoin de temps pour faire autant. Aidez-nous. Suivez-nous. » 

Vous pouvez les aider et faire avancer la filière aussi à votre manière. C’est aussi une forme de militantisme que d’aider cette filière émergente.

L’UCN, une plateforme pour soutenir les projets du monde du Chanvre

La nouvelle plateforme UCN permet à tout un chacun de soutenir les projets qui lui tiennent à cœur dans le monde du Chanvre. Romain explique que cette plateforme offre une grande liberté d’expression et facilite le soutien de projets dans le monde entier. Il cite l’exemple d’un projet, Hemp Forward, qui consiste en un tour d’Europe en bateau pour présenter le chanvre dans tous ses aspects. Il invite la communauté à venir sponsoriser ce projet et à soutenir d’autres projets qui leur plaisent.

La plateforme UCN est fonctionnelle depuis environ un mois et demi. Elle est accessible via une application mobile ou une version web. La plateforme est en constante évolution et amélioration pour offrir les meilleures technologies et outils afin de soutenir les projets du monde du chanvre. UCN permet également aux professionnels du secteur de se connecter entre eux, d’échanger des idées et de préparer l’avenir du monde du chanvre.

La vision de Jack Herer dans l’UCN

La vision de Jack Herer, un militant américain pour la reconnaissance du cannabis médical et de ses multiples usages, est également présente dans l’UCN. Il a découvert les avantages du cannabis pour soulager la douleur des patients atteints du sida. Par la suite, il a commencé à militer pour sa reconnaissance médicale et pour démystifier son usage. Il a également contribué à faire connaître les nombreuses utilisations du chanvre. Par exemple, la construction de maisons ou le paiement des impôts. La communauté autour du chanvre a le pouvoir de faire changer les choses et de créer des projets innovants pour un monde plus durable et plus respectueux de la planète.

L’UCN : Une communauté puissante qui déstabilise

C’est impressionnant comment la communauté continue de porter les rééditions de livres et tout le savoir qu’ils contiennent. Si tout cela était mis dans un outil moderne qui connecte les gens partout dans le monde comme l’UCN, cela serait très puissant. Pour Romain, quoi qu’on soit dans le monde, quelle que soit notre idéologie, on sera déstabilisé à la lecture de ce livre. Il pense que l’UCN va être la même chose. On viendra pour se connecter mais on repartira avec des vérités et des certitudes. Romain invite tout le monde à venir sur l’UCN et à découvrir la puissance de cette communauté. Il pense que c’est le meilleur modèle pour arriver à quelque chose. Et il ne faut pas être d’accord pour partager, il suffit de partager.

Rejoignez l’UCN

Romain invite tout le monde à s’inscrire sur l’UCN pour découvrir toutes les informations qu’il a emmagasinées et restituées. Romain pense que ce qu’il va apporter, c’est ce que la communauté va créer. Ensemble, ils peuvent changer le monde. Le but ultime de l’UCN est de devenir un réseau social autonome responsable, sans censure, mais où la communauté se sent gênée d’envoyer la mauvaise information. L’automodération sera beaucoup plus juste avec tous les passionnés qui seront dessus. L’UCN est un appel aux politiques, aux médecins, aux avocats, aux sachants, à l’entièreté. Même si vous êtes contre, venez sur l’UCN, venez dire pourquoi vous êtes contre. On va vous apporter pourquoi on est pour et trouver juste au milieu.

Le mot de la fin

« Je suis ravi d’avoir partagé ce moment sur Parlons Canna et je voudrais remercier Canal Cannabigmédia de m’avoir donné la parole. Je tiens à souligner et à marteler que vous êtes le seul média qui m’a donné la parole depuis deux ans et demi. Aujourd’hui, je viens vous présenter UCN, un projet qui représente bien plus que ça pour moi. Il s’agit d’un message d’espoir pour un meilleur avenir, un meilleur transfert et une meilleure pédagogie. Mais mon travail ne s’arrête pas là. Nous avons des pétitions à signer et des choses à changer ensemble. »

Venez nous rejoindre sur UCN, car c’est là que nous allons créer quelque chose de grand. Personne ne possède toutes les bonnes raisons, mais ensemble nous pouvons créer quelque chose d’extraordinaire.”

Si vous êtes à la recherche de communauté puissante et éclairante, rejoignez l’UCN. Vous découvrirez des informations fascinantes et vous serez en mesure de partager les vôtres avec une communauté de passionnés. Et qui sait ? Ensemble, vous pourriez changer le monde.