Raphael et Emmanuel – Blato CBD : Éduquer le public sur le cannabis

Avatar
ParlonsCanna

Aujourd’hui sur Parlons Canna, nous sommes honorés d’accueillir deux esprits audacieux : Raphaël et Emmanuel, les cerveaux derrière Blato, une aventure commencée il y a un peu plus d’un an. Leur passion pour la culture du cannabis se combine à leur rythme de publication effréné, avec une vidéo hebdomadaire et une présence quotidienne sur les réseaux sociaux. Leur dévouement et leur créativité sont palpables à travers chaque contenu qu’ils produisent. Dans cet épisode, nous explorerons les coulisses de leur projet, ainsi que leurs perspectives uniques sur le monde du cannabis et du CBD. C’est parti !

Le parcours d’Emmanuel : De l’enfance en Grèce à l’aventure entrepreneuriale

Emmanuel, co-fondateur de Blato aux côtés de Raphaël, se livre sur son parcours fascinant. Né en Grèce, il a grandi dans une famille franco-kabyle. Son arrivée en France à l’âge de dix ans a marqué le début d’une trajectoire enrichissante. Formé comme vendeur, il a rapidement intégré l’entreprise familiale spécialisée dans l’importation de produits alimentaires grecs. La rencontre avec Raphaël a catalysé une nouvelle ère entrepreneuriale, où leur complicité a donné naissance à Blato. 

Le goût pour l’indépendance et l’entrepreneuriat lui vient de sa famille, qui a successivement géré un bar, un tabac, un magasin de vêtements, et même embrassé le métier de peintre indépendant. C’est dans ce terreau familial qu’Emmanuel puise son élan entrepreneurial, souhaitant à son tour inscrire son empreinte dans cet héritage d’indépendance et d’entrepreneuriat.

Raphaël : Un chemin entre terre et technologie

Raphaël, aux origines rurales profondes du sud-ouest de la France, partage son parcours singulier. Issu d’une lignée d’agriculteurs spécialisés dans le maraîchage, il incarne une tradition familiale de près de soixante ans. Son grand-père a initié l’activité maraîchère sur les terres qui servent aujourd’hui de cadre à Blato. Son père, avec ingéniosité, a élargi la palette des cultures avec pour objectif constant la maximisation de la qualité et du rendement. 

Après ses études, Raphaël a pris les rênes de l’exploitation familiale, conjuguant sa passion pour l’agriculture avec un intérêt précoce pour l’informatique, cultivant ainsi une fibre entrepreneuriale. La rencontre avec Emmanuel, sur les marchés locaux, a été le catalyseur d’une nouvelle aventure. Convaincu que le succès nécessite une vision plurielle et des compétences variées, Raphaël a proposé à Emmanuel de se joindre à lui pour concrétiser leur projet commun dans le domaine du cannabis CBD.

Une dynamique complémentaire : L’équilibre entre feu et glace

Les différences entre Emmanuel et Raphaël sont frappantes, chacun apportant son lot d’influences et de compétences distinctes au duo. Élevé dans un petit village de Crète, Emmanuel incarne la tradition et la rigueur, tandis que Raphaël, imprégné de la culture rurale française, respire l’audace et la créativité. Leur partenariat, bien que contrasté, se révèle être un mariage harmonieux de visions et de valeurs communes. 

Raphaël incarne la force motrice du projet, débordant d’idées et d’enthousiasme, tandis qu’Emmanuel apporte une note de prudence et de réflexion, veillant à maintenir le cap. Leur complémentarité se manifeste à travers des interactions animées où le feu de Raphaël rencontre la glace d’Emmanuel. Cette synergie dynamique offre un équilibre essentiel pour la progression de leur projet commun, où la négativité constructive de l’un se marie à l’optimisme pragmatique de l’autre, tracent la voie vers le succès.

Blato : Entre prudence et progression

La vision concrète de Blato pour cette saison et la suivante reste ancrée dans la réalité quotidienne de Raphaël et Emmanuel, qui continuent de jongler entre leurs activités principales et leur projet entrepreneurial. Bien que Blato rencontre un succès prometteur après un an d’existence, les fondateurs restent attachés à la sécurité que leur procurent leurs emplois respectifs. Cette prudence s’explique par une conscience claire des défis et des limites de leur entreprise naissante. Leur approche prudente est également motivée par le souci de maintenir un équilibre entre leur vie professionnelle et personnelle. 

Malgré les succès rencontrés, Raphaël et Emmanuel ont choisi de ne pas risquer leur stabilité financière en se lançant à corps perdu dans l’aventure Blato. Cette décision réfléchie, bien que contraignante, leur permet de construire leur entreprise pas à pas, en utilisant leurs propres ressources et en évitant les investissements trop risqués. La prudence et la patience sont les piliers de leur approche, garantissant une croissance mesurée et durable pour Blato dans les années à venir.

L’avenir de Blato : Une aventure en perpétuelle évolution

Lorsqu’on évoque l’avenir de Blato en tant qu’activité principale, Raphaël et Emmanuel expriment une attitude pragmatique et ouverte. Ils n’ont pas encore défini de plan à long terme, préférant se concentrer sur le présent et sur les opportunités qui se présentent à eux. Pour eux, Blato est bien plus qu’un simple loisir ; c’est une véritable aventure entrepreneuriale qui évolue au gré de leurs idées et des rencontres enrichissantes qu’ils font. Leur capacité à s’adapter rapidement à de nouveaux défis et à explorer de nouveaux domaines les guide dans leur progression. 

Ils restent ouverts à toutes les possibilités, conscients que l’avenir de Blato dépendra des opportunités qui se présenteront et des choix qu’ils feront en cours de route. Ce projet, tout en étant un moyen de renforcer leur amitié, est aussi une source de défis stimulants et d’opportunités de croissance personnelle et professionnelle.

Blato

Une approche cultivée avec soin et évolution permanente

Concernant la culture, Raphaël partage leur démarche initiale qui s’inspire du maraîchage familial, privilégiant la qualité à grande échelle. Leur première année s’est déroulée en extérieur et sous serre, avec une attention minutieuse portée à chaque étape, du semis à la récolte. Plutôt que de viser la quantité, ils ont opté pour une approche axée sur la qualité, offrant ainsi à leur communauté des produits de premier choix. 

Tout en continuant dans cette voie, ils envisagent de développer une nouvelle dimension en intérieur, reconnaissant les avantages et les possibilités de produire des produits de qualité supérieure. Cette quête constante de qualité se reflète également dans leur volonté d’évoluer et de s’adapter, comme l’indique Emmanuel, avec des changements prévus dans leurs méthodes de culture pour l’année à venir.

Des leçons tirées de l’expérience et de l’échange

En 2023, Raphaël et Emmanuel ont été confrontés à des découvertes enrichissantes qui ont influencé leur approche de la culture du cannabis. Ils ont réalisé l’impact significatif du terroir sur les qualités organoleptiques de la plante, s’inspirant ainsi de l’œnologie pour développer des saveurs uniques. Cette prise de conscience les a incités à accorder une attention particulière à la composition du sol et aux conditions climatiques, reconnaissant la richesse du terroir dont ils bénéficient. 

Parallèlement, leur exploration de la culture en intérieur a révélé de nouvelles perspectives fascinantes, renforçant leur intérêt pour cette approche. En se basant sur les enseignements de leur propre expérience et les échanges avec d’autres professionnels, ils ont également revu leur gestion de la culture, se concentrant davantage sur des aspects tels que la génétique et les pratiques agricoles. Cette ouverture à l’apprentissage continu et à l’échange d’idées guide leur évolution et leur quête constante de perfectionnement dans leur domaine d’expertise.

Des expertises partagées : Une source d’inspiration

Raphaël et Emmanuel ont eu la chance de rencontrer de nombreux experts passionnés et compétents dans le domaine de la culture du cannabis. Bien que leur politique soit plutôt de se déplacer chez ces spécialistes, ils ont accueilli chez eux des personnes ayant une connaissance approfondie du sujet. Parmi eux se trouvent des passionnés et des professionnels venant de différents pays, où l’industrie du cannabis est plus développée.

Ces rencontres ont été l’occasion de bénéficier de conseils précieux et de partager des expériences enrichissantes. Alors qu’ils continuent à apprendre et à s’inspirer de ces échanges, ils envisagent même d’explorer davantage de contenu international en 2024, abordant des questions relatives à la culture du CBD et peut-être même du cannabis récréatif, là où c’est autorisé.

À la découverte de nouveaux horizons avec Blato

Pour les prochains jours à venir, les spectateurs de Blato peuvent s’attendre à des surprises et des aventures variées. En termes d’organisation et de prévision des tournages, Blato n’a pas de visibilité à long terme et ne dispose pas d’un calendrier établi sur deux ans. Cette flexibilité leur permet d’envisager diverses possibilités, avec des idées qui émergent continuellement et une volonté de mener à bien chaque projet.

Bien que centrés sur l’univers du cannabis, ils ne se limitent pas à cette seule thématique et sont ouverts à explorer d’autres sujets, notamment en s’intéressant au monde végétal dans son ensemble. Ainsi, Blato cherche à élargir ses horizons en explorant divers aspects de la nature et de la vie rurale, tout en restant fidèle à leur vision d’ouverture et d’exploration permanente.

Blato : Une aventure expérimentale et passionnée

Il est vrai que les gens ont tendance à surestimer l’ampleur de Blato derrière ses vidéos. En réalité, Blato est une entreprise expérimentale, née de la passion de Raphaël pour la plante et du désir d’Emmanuel de passer du temps avec son ami. Leur objectif premier était de sortir de leur quotidien et de rencontrer de nouvelles personnes. Ainsi, ils se sont lancés dans cette aventure avec détermination, prêts à tout donner. Malgré les défis, ils sont toujours déterminés à avancer avec la même intensité.

Blato

Exploration sans limite : L’élargissement de l’horizon Blato

Chez Blato, l’ouverture à toutes les possibilités et à toutes les découvertes est primordiale. Que ce soit autour du champignon comme Ana du Chanvre du  Griffoul, l’enthousiasme règne pour explorer de nouveaux horizons. Emmanuel a notamment eu l’occasion de plonger dans l’univers fascinant des champignons en rencontrant Nicolas de Trainerbee, une expérience qu’il décrit comme extraordinaire. L’expertise de Nicolas et la richesse de ses connaissances sur les mycorhizes et autres aspects du monde fongique suscitent une profonde admiration.

Ce domaine, tout comme celui du cannabis, recèle un potentiel immense, tant sur le plan industriel que philosophique. L’attente d’échanges futurs et d’opportunités de collaboration est empreinte d’anticipation.

Exploration sans frontières : Les grands thèmes abordés par Blato

Au fil de leurs vidéos, Blato a exploré une multitude de sujets passionnants autour de leur aventure dans la production d’un CBD 100 % français. Épaulés par Lucas Brazier, un ami de Raphaël et youtubeur, ils ont partagé leurs conseils sur les réseaux sociaux et YouTube. Leur parcours vidéoludique a débuté avec le suivi de culture en janvier 2023, suivi des visites de ferme et des différentes étapes de transformation du CBD, des tisanes à l’huile, en passant par le processus de la graine jusqu’au curing. Tout ce processus dévoile l’essence d’un cannabiculteur français attaché à son terroir. 

L’accessibilité et l’échange avec leur communauté sont des valeurs essentielles pour Blato, comme le soulignent Emmanuel et Raphaël. Ils passent régulièrement du temps à discuter avec leur audience, que ce soit dans les commentaires YouTube ou sur Instagram. Leur engagement pour offrir des produits de qualité et leur passion pour leur projet transparaissent dans chacune de leurs vidéos, dès leur tout premier constat sur le marché du CBD.

Une semaine chez Blato : À la recherche de l’équilibre et de la productivité

Au cœur de l’activité de Blato, se déroule une semaine de travail intense, avec environ 160 heures consacrées à nos diverses tâches. La répartition du temps se fait de manière assez organique : l’un se concentre sur la préparation des commandes et la gestion des relations avec les clients, tandis que l’autre s’occupe de la partie connectée, du montage vidéo et de l’organisation générale. Il n’y a pas de secret ni d’organisation particulière, juste une liste de tâches à accomplir, à faire progresser. Les horaires sont flexibles : parfois, le travail s’étend jusqu’à minuit, parfois, la journée commence à 10 heures. C’est une gestion du temps différente de celle des salariés, mais elle s’adapte aux besoins et au rythme de chacun. 

Le travail s’effectue avec une grande satisfaction dans la progression et dans la réception positive du contenu par l’audience. Avec le temps, l’équipe a appris à se répartir les tâches en fonction des compétences respectives, ce qui renforce la complémentarité. Il n’y a pas de hiérarchie ni de supérieur, juste deux amis qui travaillent ensemble pour faire avancer le projet. Travailler plus ne signifie pas nécessairement être plus fatigué, mais plutôt être plus productif et satisfait du travail accompli.

Annonce de nouveau service : Accompagnement complet pour les futurs cannabiculteurs

Après une période intense de travail, ils sont heureux d’annoncer le lancement d’un tout nouveau service : un accompagnement complet destiné aux futurs professionnels de la filière du cannabis. Cet accompagnement, de A à Z, couvrira tous les aspects de la culture du cannabis, depuis la graine jusqu’à la récolte et la distribution. Ils ont constaté une forte demande dans la communauté concernant les démarches d’installation et les techniques de culture. C’est pourquoi, les deux protagonistes ont décidé de condenser toutes leurs connaissances dans un programme accessible à tous. L’objectif est de fournir un service complet et abordable, afin de répondre aux besoins des personnes intéressées par la filière du cannabis. 

Ce programme inclura un contenu théorique, des conseils pratiques, un suivi personnalisé du projet, ainsi qu’un groupe d’entraide pour favoriser les échanges entre les participants. Que vous soyez novice ou déjà initié, cet accompagnement vous permettra de maîtriser les spécificités de la culture du cannabis et de développer vos compétences dans ce domaine passionnant. Restez à l’écoute pour plus d’informations sur le lancement de ce programme et sur la manière de vous y inscrire.

Garantir des débouchés pour les cultivateurs

L’objectif de ce service clé en main est d’aller au-delà de la simple production en incluant également la distribution. Emmanuel souligne que le simple fait de produire ne suffit pas ; il est tout aussi crucial de pouvoir vivre de sa passion. Cette initiative vise ainsi à offrir une solution complète, permettant aux cultivateurs de bénéficier d’un soutien à chaque étape, de la culture à la distribution.

Répondre aux besoins des passionnés

Pour ceux qui sont déjà actifs dans le domaine agricole, la possibilité de se diversifier et de trouver un complément de revenu est également prise en compte. Il s’agit de répondre aux besoins des passionnés qui souhaitent non seulement vivre de leur activité, mais aussi développer de nouvelles opportunités dans le secteur. En résumé, l’objectif est d’offrir un accompagnement complet, permettant aux passionnés de concrétiser leur projet tout en garantissant des perspectives d’avenir solides.

Partage d’expérience et inspiration

L’ambition derrière ce projet va au-delà de la simple fourniture de services. Il s’agit également de partager avec d’autres tout ce dont les initiateurs du projet ont pu bénéficier dans leur propre parcours. En partageant leurs expériences et leurs réussites, ils espèrent inspirer d’autres personnes à atteindre le même niveau de succès dans le domaine de la culture et de la distribution.

Diversité des débouchés

Se lancer dans une telle aventure soulève naturellement des questions pratiques, notamment sur le marché cible. Emmanuel explique que les débouchés sont diversifiés, allant du particulier au professionnel. Pour les particuliers, les possibilités de vente sont multiples : en ligne, sur les marchés locaux, par livraison, et bien d’autres canaux encore. L’objectif est d’assurer une rentabilité optimale tout en offrant un produit de qualité supérieure.

Qualité avant quantité

Pour les professionnels à la recherche de produits de qualité, cet accompagnement permettra aux cultivateurs de suivre une philosophie axée sur la qualité plutôt que sur la quantité. Il s’agit de fournir des produits qui se démarquent, sans prétention, mais positionnés dans le haut du panier.

Le travail nécessaire pour réussir

Cependant, Emmanuel souligne qu’il ne suffit pas de s’inscrire pour réussir. Le véritable travail commence après, en suivant les conseils, en réagissant de manière appropriée et en restant attentif aux évolutions du marché. Il insiste sur l’importance de s’informer et de se former, notamment en utilisant des ressources telles que YouTube, souvent sous-estimées. Dans cette optique, leur initiative vise à devenir un outil précieux pour ceux qui se lancent dans cette véritable activité.

Priorité à la qualité des fleurs

Raphaël met en avant l’importance primordiale de produire des fleurs de qualité dans un marché où la concurrence étrangère peut proposer des produits de moindre qualité. Il souligne également l’effort croissant des boutiques de CBD pour privilégier la qualité, ce qui constitue un encouragement pour les cultivateurs locaux.

Fleurs de CBD Blato

Diversification des canaux de vente

Pour réussir dans ce secteur, il est crucial de se créer une clientèle. Les canaux de vente varient, allant de la vente directe aux consommateurs sur les marchés locaux jusqu’à l’approvisionnement des boutiques spécialisées. L’effort supplémentaire nécessaire pour construire ces relations ne doit pas être sous-estimé.

Approche globale pour réussir sur le marché

Emmanuel souligne que la réussite sur ce marché ne se limite pas à la qualité des produits. Il insiste sur la nécessité d’une approche globale incluant la modernisation, la gestion des canaux de distribution, et l’utilisation efficace des réseaux sociaux.

Place pour les nouveaux arrivants

Raphaël apporte un éclairage optimiste sur le marché de la fleur de CBD, soulignant qu’il existe une différenciation nette entre les produits bas de gamme importés et les produits français haut de gamme. Cette distinction offre une opportunité pour les petits producteurs locaux de se positionner sur le marché.

Diversité des opportunités dans le secteur

Emmanuel évoque la multitude de débouchés et de spécialités dans le domaine du cannabis et du chanvre, encourageant ainsi ceux qui se lancent à explorer les différentes facettes de cette industrie en expansion.

Exploration du marché du cannabis

Emmanuel et Raphaël dépeignent la diversité des consommateurs de CBD, évoquant différents profils allant des utilisateurs cherchant des effets thérapeutiques à ceux en quête de nouvelles sensations. Ils mettent en avant l’importance cruciale de la qualité des produits, soulignant des témoignages positifs concernant les bénéfices du CBD. Par ailleurs, ils abordent l’aspect de l’innovation dans ce domaine en pleine croissance, insistant sur la nécessité de repousser les frontières et d’éduquer le public sur le cannabis. Enfin, ils envisagent le rôle futur de cette plante, prévoyant un impact significatif dans les années à venir, tant sur le plan thérapeutique que commercial.

Exploration de nouveaux formats

Emmanuel et Raphaël recommandent vivement une de leurs récentes vidéos intitulée « Bientôt la fin du CBD ou la légalisation totale en France », louant le travail d’écriture clair et concis de Raphaël. Dans leurs contenus, ils reviennent aux bases historiques du cannabis et du chanvre, afin de rendre les sujets accessibles à un public plus large. Cette approche pédagogique semble être bien reçue par leur audience. Cela les incite à explorer davantage ce type de format pour éduquer et sensibiliser sur le cannabis, encore trop souvent tabou dans la société française. En misant sur ces contenus informatifs et didactiques, Emmanuel et Raphaël espèrent pouvoir toucher un public plus vaste et contribuer à changer les perceptions sur cette plante souvent mal comprise.

Éduquer pour démystifier

Emmanuel et Raphaël s’accordent sur le pouvoir de l’éducation pour changer les perceptions autour du cannabis. Il est important de dialoguer avec les individus qui voient le cannabis comme une drogue dangereuse, par l’éducation et la sensibilisation. Pour Emmanuel, il est essentiel d’expliquer les différences entre le THC et le CBD, tant au niveau législatif qu’au niveau des effets et de la qualité. Il insiste sur le fait que tout repose sur l’éducation et le partage d’informations claires et objectives.

Démystification et légalité

Raphaël aborde également le sujet de la légalité du cannabis. Selon lui, sa démocratisation contribue à changer les mentalités. Il est crucial de rappeler aux gens que le cannabis et le CBD sont légaux, ce qui peut être un point de départ pour ouvrir le dialogue. De plus, il faut rappeler l’historique de la plante, car elle était autrefois couramment cultivée en France pour ses diverses utilisations. En confrontant les idées reçues et en mettant en lumière les aspects historiques et légaux du cannabis, ils espèrent faire évoluer les perceptions et déconstruire les préjugés associés à cette plante.

Classification du cannabis

Lorsqu’il s’agit de définir les différents types de cannabis, Emmanuel et Raphaël insistent sur l’importance de la clarification. Emmanuel distingue clairement le cannabis du chanvre, soulignant que le chanvre est utilisé principalement à des fins industrielles. Pour lui, expliquer les caractéristiques de la fleur de cannabis et les molécules qu’elle contient suscite la curiosité et ouvre la voie à des discussions plus approfondies. 

De son côté, Raphaël souligne l’importance de bien comprendre le sujet pour pouvoir l’expliquer de manière précise et informée aux autres. Il insiste sur le fait que la recherche et l’acquisition de connaissances sont essentielles pour éviter de véhiculer des informations erronées. En investissant dans leur propre éducation, ils peuvent mieux répondre aux questions et préoccupations de leur public.

Produits proposés par Blato

Pour Blato, la catégorisation de leurs produits est une question de clarté et de transparence. Ils désignent leurs produits comme du cannabis CBD, car c’est le nom officiel de la plante dont ils récoltent les fleurs. Ils expliquent que le cannabis sativa est le nom botanique de cette plante et soulignent qu’elle se décline en différentes variétés, chacune ayant des utilisations spécifiques. Par exemple, les variétés destinées à la fibre et aux graines sont appelées chanvre, tandis que celles destinées à la fleur sont qualifiées de cannabis. 

Ils précisent également que le cannabis CBD est autorisé en France et se distingue du cannabis médical, qui contient à la fois du THC et du CBD et est disponible uniquement sur prescription. Enfin, ils évoquent le cannabis récréatif, qui a des taux élevés de THC. Pour Emmanuel, il est essentiel d’expliquer aux gens que les molécules produites par Blato sont sûres et choisies avec soin, sans diaboliser le THC. Ils mettent ainsi en lumière la différence entre les différents profils moléculaires et soulignent l’importance de cette distinction.

Le mot de la fin

“Parlez-vous, parlez aux gens. Expliquez. N’ayez pas peur d’échanger. Ça fera avancer le schmilblick. Que ce soit les plus anciens ou les nouveaux, les nouveaux doivent s’éduquer et les anciens doivent partager. Si on peut finir sur une petite note piquante, c’est que c’est la passion de certains, on la respecte. Mais parfois, il ne faut pas venir se plaindre que les gens ne comprennent pas ou que certaines personnes soient ostracisées, si ces dernières ne font pas le pas vers l’autre.”

Emmanuel 

 

“Il faut une ouverture d’esprit. Quand on débute, on ne sait pas forcément tout. C’est pour ça qu’on s’efforce d’éduquer les gens, de leur répondre, de gentiment les aider. Et plus il y aura de gens dans le monde du cannabis en France, plus on aura d’innovateurs, de gens qui vont amener et pousser les choses. On ne peut pas rester dans son coin et continuer à faire des choses dans l’ombre.”

Raphaël 

 

Le cannabis a longtemps été associé à l’illégalité et à l’ombre de l’underground. Mais aujourd’hui, alors qu’une partie de cette activité devient légale, de nombreux acteurs font l’effort de sortir de l’ombre, de se mettre en lumière, d’expliquer et de partager. C’est dans cet esprit que nous vous invitons à nous suivre pour un prochain épisode de Parlons Canna avec un nouvel invité, où nous aborderons davantage le thème du chanvre, du CBD et du cannabis.

 

Cliquez ici pour écouter le podcast de Raphaël et Emmanuel