Axel Beduit-Garden – High Five : L’aventure de la franchise CBD

Avatar
ParlonsCanna

Bienvenue sur Parlons Canna, le blog dédié à l’univers du cannabis, son histoire, son actualité et ses futures applications. Aujourd’hui, focus sur Axel Beduit-Garden, jeune entrepreneur de 27 ans et cofondateur de High Five CBD et Greatly Distribution. Depuis deux ans, High Five s’est imposée sur le marché du CBD en tant que grossiste, semi-grossiste et surtout en franchise. Cet épisode explore les choix stratégiques derrière le modèle de franchise, ainsi que les avantages et les défis de travailler avec des entrepreneurs plutôt que des salariés. Découvrons ensemble le parcours d’Axel et l’état actuel de High Five.

D’un projet d’études à une entreprise florissante en pleine pandémie

Axel Beduit-Garden, 27 ans, est le cofondateur de High Five et Greatly. Originaire de Paris et issu du monde du commerce, Axel a lancé son entreprise alors qu’il était encore étudiant, transformant son projet de fin d’études en une entreprise florissante. Fondée avec sa conjointe, rencontrée il y a trois ans, High Five a pris son envol il y a un peu plus de deux ans. Aujourd’hui, l’entreprise compte plus de dix boutiques et a connu un développement rapide.

Ce projet, initialement familial, a été une aventure partagée en couple. Le lancement en pleine période de Covid n’a pas été sans défis, mais Axel et son équipe ont su saisir l’opportunité et avancer malgré les obstacles. Cette entreprise, née d’une idée imprévue, s’est rapidement imposée sur le marché du CBD, prouvant qu’avec de la détermination et de la passion, même les périodes difficiles peuvent être transformées en succès.

La genèse d’un projet entrepreneurial audacieux

Axel  a commencé son parcours en obtenant un bac scientifique, suivi d’une prépa avant d’intégrer l’ESCP, une école de commerce parisienne. Après une année de césure entre son master 1 et son master 2, durant laquelle il a voyagé en Asie, la pandémie de Covid-19 l’a contraint à rentrer en France. De retour, il a poursuivi ses études à distance depuis Hyères, près de Toulon.

C’est durant cette période qu’il a choisi de consacrer son mémoire de fin d’études au marché du CBD, un secteur alors en pleine émergence. Axel a mené une étude de marché approfondie, explorant les chiffres et les tendances de ce domaine encore peu structuré il y a trois ans. Son mémoire, initialement théorique, est progressivement devenu un projet pratique. Fasciné par les opportunités du marché, il a décidé de lancer son propre projet entrepreneurial. Ce pari audacieux, né d’une simple étude académique, s’est transformé en une entreprise dynamique et prospère.

CBD

Une étude de marché centrée sur le consommateur

Axel a intitulé son mémoire de fin d’études « Les motivations et les inhibitions du consommateur sur le marché du CBD ». Ce travail se focalisait sur une analyse détaillée des comportements des consommateurs : ce qui les attire vers le CBD et ce qui les freine. À l’époque, le marché du CBD était beaucoup moins connu et structuré qu’aujourd’hui.

Il se souvient que même parmi ses proches, peu de gens avaient entendu parler de ce secteur. Son mémoire, axé sur les aspects marketing, visait à identifier les facteurs déterminants pour les consommateurs dans leur choix d’utiliser le CBD. Cette étude lui a permis de comprendre en profondeur les dynamiques de ce marché émergent, jetant les bases de son projet entrepreneurial.

Les conclusions d’un mémoire toujours d’actualité

Les conclusions du mémoire d’Axel restent pertinentes aujourd’hui. Les motivations des consommateurs de CBD identifiées il y a trois ans sont toujours d’actualité. Le besoin de se détendre et de renouer avec une molécule similaire au THC sans ses effets néfastes étaient des motivations majeures. La diversité des modes de consommation, comme la combustion, la vaporisation, les huiles et les infusions, a également joué un rôle important.

Une mode en plein essor et des vertus thérapeutiques reconnues

Aujourd’hui, l’effet de mode du CBD est indéniable. Le sujet est largement discuté, même par les professionnels de la santé, ce qui renforce l’intérêt pour ses vertus thérapeutiques. Ces vertus restent l’une des principales motivations pour les consommateurs, tout comme le besoin de détente.

Les inhibitions face au CBD : perception et manque de recul

Cependant, les inhibitions identifiées dans le mémoire sont toujours présentes. La principale barrière est l’association du CBD avec le cannabis, ce qui rebute surtout les personnes plus âgées. Cette perception erronée du CBD comme une drogue est un frein important. De plus, le manque de recul et le peu d’études disponibles sur le CBD suscitent des doutes. Même si Axel avait accès à des sources allemandes et américaines, les données restent limitées, ce qui alimente la méfiance chez certains consommateurs.

Une évolution rapide et spectaculaire du marché

Trois ans après, le marché du CBD a connu une transformation radicale. Ce qui était autrefois un sujet de niche est devenu une industrie largement reconnue et médiatisée. Publicités à la télévision, sur les réseaux sociaux et même sur les pancartes, le CBD est désormais omniprésent. Le marché s’est structuré de manière impressionnante, même s’il reste encore du travail à faire. La progression en si peu de temps est étonnante.

L’évolution des connaissances des consommateurs

Axel se réjouit du changement de perception chez les consommateurs. Lorsqu’il a commencé ses études, le choix de se lancer dans le CBD était souvent perçu comme risqué et marginal. Les réactions étaient sceptiques, beaucoup croyant que le marché ne prendrait jamais son envol, voire que c’était une entreprise illégale ou liée au trafic. Aujourd’hui, les entreprises de CBD sont devenues des acteurs majeurs, structurés et respectés.

Une structuration croissante et des acteurs influents

Aujourd’hui, le marché du CBD compte de nombreux grands acteurs et est bien structuré. Il y a trois ans, il y avait peu ou pas de syndicats représentatifs. Désormais, des syndicats comme l’UPCBD, le SPC et d’autres jouent un rôle crucial. Ces organisations défendent les intérêts de la filière face au gouvernement et lors de colloques, participant à la légitimation et à la régulation du marché. Malgré des hauts et des bas, le développement du secteur en trois ans est tout simplement incroyable.

Une communauté croissante et dynamique

Le marché du CBD a favorisé la création d’une véritable communauté, composée à la fois de professionnels et de passionnés. Cette évolution a également libéré la parole autour du cannabis en général. Aujourd’hui, le niveau de connaissance a considérablement progressé, bien qu’il reste encore beaucoup à expliquer. De nouveaux sujets émergent régulièrement, y compris des nouvelles molécules et des changements réglementaires, maintenant le secteur en constante évolution.

Le choix stratégique de la franchise

Dans ce contexte en perpétuel mouvement, High Five a opté pour le modèle de la franchise. Cette décision, naturelle et ambitieuse, a été motivée par le désir de structurer et d’étendre l’entreprise.

Le processus a commencé par l’ouverture d’une boutique, accompagnée par le lancement d’un site internet. L’équipe a mis l’accent sur le référencement naturel, indispensable pour le CBD, car les options de publicité payante sont limitées. Travailler sur ce référencement a demandé beaucoup d’efforts, mais c’était crucial pour atteindre une audience plus large et établir une présence en ligne solide. Ce travail de fond a été un pilier essentiel pour soutenir la croissance et la notoriété de l’entreprise.

Un départ modeste mais prometteur

Axel et sa conjointe ont démarré leur aventure avec un investissement total de 15 000 euros. Cette somme, constituée de leurs économies, a permis d’ouvrir leur première boutique, de lancer un site internet et d’acheter les premiers produits. Bien que ce montant puisse sembler modeste, surtout pour une future franchise, il représentait un engagement significatif pour un couple de 25 ans.

Un développement naturel et une aide précieuse

La première boutique, située à Toulon, a rapidement rencontré le succès. En parallèle, le site internet a été développé avec soin, notamment grâce à l’aide d’amis possédant une agence de développement web. Cette collaboration a été cruciale pour établir une présence en ligne solide.

Un coup de pouce médiatique inattendu

La chance a également joué un rôle important. Peu après le lancement, la boutique a attiré l’attention des médias locaux. Var Matin, un journal de la région, est venu filmer et publier un article de presse, offrant à l’entreprise une publicité précieuse et gratuite. Cet événement a généré un buzz considérable, attirant de nombreux nouveaux clients et suscitant l’intérêt pour le projet.

Expansion et premières franchises

Encouragés par ce succès initial, Axel et sa conjointe ont ouvert une seconde boutique, cette fois-ci à Alès, dans le Gard. Cette ouverture marquait leur première franchise, une étape significative dans leur expansion. Grâce à un modèle de franchise bien structuré et à une couverture médiatique favorable, High Five a pu croître rapidement et efficacement.

Un projet initial bien différent de la réalité

Lors de la création de High Five, le couple avait un plan clair : ouvrir des boutiques en propre. Leur objectif initial était de faire fonctionner leur première boutique, s’assurer de sa viabilité, et ensuite envisager une expansion. L’idée était de rembourser leur investissement, générer des revenus stables, puis développer le concept de franchise progressivement.

Une accélération inattendue

Cependant, la réalité a dépassé toutes leurs prévisions. Leur business plan initial prévoyait une première année consacrée à consolider les bases : faire tourner la boutique, développer un site internet performant, et se faire connaître. La deuxième année devait être dédiée à la recherche de revendeurs et à l’ouverture de nouvelles boutiques.

Une croissance rapide et imprévue

Contre toute attente, tout s’est déroulé beaucoup plus rapidement. En moins de temps que prévu, High Five avait trois ans d’avance sur son business plan. Les opportunités se sont présentées plus vite que prévu, propulsant l’entreprise vers une croissance accélérée. Cette rapidité de développement a permis à Axel et sa conjointe de gagner plusieurs années sur leurs prévisions initiales, démontrant ainsi la pertinence et le dynamisme de leur projet entrepreneurial.

franchise

Une expansion basée sur des opportunités et des relations

Après l’ouverture de la première boutique à Toulon, l’expansion de High Five a continué dans le Gard, à environ trois heures de route. Cette deuxième boutique est le résultat d’une combinaison de chance et de relations personnelles. Des amis d’Axel, en transition de projet après leur déménagement dans le Gard, ont été séduits par l’idée du CBD. Motivés par les discussions avec Axel et les potentialités du marché, ils ont décidé de se lancer dans l’ouverture d’une boutique.

Ainsi, High Five s’est rapidement implanté sur deux territoires différents, ce qui était une étape significative pour la jeune entreprise. Cette double implantation a permis de renforcer la crédibilité et la visibilité de la marque.

Stratégie de franchise inspirée des leaders du marché

En s’inspirant des grandes franchises comme High Society et CBD’EAU, High Five a défini sa stratégie de franchise. Axel et son équipe ont étudié les droits d’entrée et les modèles de ces grandes franchises pour élaborer une offre compétitive. Leur approche a consisté à proposer des droits d’entrée plus bas, rendant l’ouverture d’une franchise plus accessible. Cette stratégie a attiré de nombreux appels et un intérêt croissant pour leur projet.

Une différenciation par les coûts et l’acquisition de franchisés

Pour se différencier et se développer, High Five a misé sur des coûts d’entrée plus abordables et une stratégie d’acquisition proactive de nouveaux franchisés. En se positionnant ainsi, ils ont réussi à attirer de nombreux entrepreneurs intéressés par le marché du CBD. Cette approche a permis à High Five de se distinguer dans un secteur en pleine expansion et de continuer à croître rapidement.

Une transition naturelle et pragmatique

Après l’ouverture du deuxième magasin dans le Gard, High Five a pris un tournant stratégique significatif. Ce développement ne résultait pas d’une clairvoyance prédéfinie, mais plutôt d’une série d’opportunités et de décisions pragmatiques.

La décision de passer de l’ouverture de magasins proches, gérés par des connaissances, à la collaboration avec des franchisés inconnus a commencé avec un contact dans la région de Toulon. Ce contact, intéressé par le marché du CBD, avait réalisé une analyse comparative de diverses franchises. Bien que High Five soit encore une petite structure à l’époque, leurs conditions avantageuses – droits d’entrée bas et faibles royalties – ont séduit cet investisseur.

Un modèle économique attractif

En proposant des coûts d’entrée moins élevés et des conditions financières plus attractives, High Five a réussi à attirer de nouveaux partenaires. Cette troisième boutique, ouverte par quelqu’un de la région, a marqué une étape clé dans la croissance de l’entreprise. Ce modèle économique compétitif a permis à High Five de se distinguer des grandes franchises et d’attirer davantage de franchisés potentiels.

franchise CBD

Renforcement de la présence en ligne

Avec trois boutiques en place, High Five a intensifié ses efforts de visibilité en ligne. Cette phase a été cruciale pour consolider leur position sur le marché du CBD. L’accent a été mis sur le développement de leur site web, visant à attirer et à informer de futurs franchisés. Grâce à une stratégie digitale bien pensée, High Five a pu étendre son influence au-delà des frontières locales, ouvrant ainsi la voie à une expansion nationale.

Une stratégie de franchise immédiate

Contrairement à ce qu’on pourrait penser, High Five n’a pas ouvert trois boutiques en propre. La première boutique à Toulon leur appartenait, mais la deuxième, à Alès, a été immédiatement franchisée. Ce choix s’est imposé naturellement lorsqu’un ami du couple s’est intéressé au marché du CBD et a décidé de lancer une franchise.

Investissement dans le web et positionnement stratégique

Avec la troisième boutique ouverte par un autre contact proche de Toulon, High Five a décidé de se concentrer sur leur présence en ligne. À cette époque, il était plus facile de se positionner sur des mots-clés spécifiques comme « magasin CBD », « franchise CBD » ou « comment ouvrir une boutique de CBD ». Grâce à une stratégie de référencement naturel bien pensée, High Five a rapidement gagné en visibilité sur le web.

Afflux de prospects et conversion en franchisés

Le bon positionnement sur les moteurs de recherche a attiré un grand nombre de prospects intéressés par le CBD. Bien que tous ne se soient pas convertis en franchisés, le flux constant de contacts a permis à High Five de sélectionner les meilleurs candidats. Travailler avec des franchisés représente un engagement à long terme, une véritable décision de vie, car ils s’investissent non seulement financièrement mais aussi émotionnellement dans le développement de leur propre entreprise sous la marque High Five.

Un processus progressif et réfléchi

Ce développement progressif a permis à High Five de construire une base solide. En se concentrant sur le référencement naturel et en capitalisant sur leur succès initial, ils ont réussi à attirer de nouveaux partenaires, tout en maintenant des coûts d’entrée attractifs pour les franchisés. Cette approche stratégique a permis à High Five de se développer rapidement et de se positionner comme un acteur sérieux sur le marché du CBD.

Accompagnement personnalisé des franchisés

Pour rassurer et accompagner les nouveaux franchisés dans leur aventure, High Five mise sur une expertise solide en stratégie et business planning. Issu du monde des écoles de commerce et ancien consultant en stratégie, Axel met à profit ses compétences pour élaborer des business plans détaillés, des études de marché et des analyses concurrentielles. Il s’occupe de toutes les projections financières et des prévisions des coûts, un soutien indispensable pour les franchisés.

Un soutien complet et une charte graphique cohérente

High Five accompagne les franchisés dès le départ, notamment en les aidant à choisir l’emplacement idéal pour leur boutique, une décision cruciale souvent résumée par la règle des « trois E » : Emplacement, Emplacement, Emplacement. Une fois le local trouvé, l’équipe de High Five prend en charge l’élaboration du business plan, la fourniture des produits et le respect d’une charte graphique unifiée, développée spécifiquement pour maintenir une image de marque cohérente.

CBD

Une analyse de marché approfondie

Chaque projet est précédé d’une analyse de marché détaillée pour comprendre les spécificités locales et anticiper les besoins. Bien que les tendances du marché du CBD évoluent, High Five veille à ajuster ses stratégies pour rester compétitif. Cette approche rigoureuse permet aux franchisés de se concentrer sur la gestion quotidienne de leur boutique, tout en bénéficiant du soutien stratégique de la marque.

Sélection des franchisés : Une question de feeling et de confiance

Dans un marché aussi dynamique que celui du CBD, la sélection des franchisés par High Five repose sur des critères humains et un instinct de confiance. Axel Beduit Garden et sa conjointe, les deux associés à la tête de cette structure familiale, privilégient le contact personnel et le ressenti.

Une approche humaine et intuitive

Pour High Five, la relation humaine est primordiale. 

« On fonctionne beaucoup à l’humain », explique Axel. 

Le processus de sélection des franchisés est ainsi basé sur le feeling et la capacité à établir une relation de confiance. Si le projet semble solide et que le contact est bon, l’équipe décide de se lancer. Cette approche intuitive permet à High Five de collaborer avec des partenaires en qui ils ont confiance, assurant ainsi une relation de travail harmonieuse.

Des refus rares mais nécessaires

Bien que peu de candidats soient refusés, cela peut arriver lorsque le feeling n’est pas au rendez-vous. Axel souligne l’importance de s’entendre avec les franchisés pour garantir une bonne collaboration à long terme. Cette méthode de sélection, bien que subjective, a prouvé son efficacité, permettant de maintenir des relations positives avec les franchisés actuels.

Un soutien permanent et une équipe dédiée

Une fois la sélection effectuée, High Five s’engage à fond dans le projet. La disponibilité et le soutien constants sont des aspects clés du succès de la franchise. Axel et son équipe sont très présents pour les franchisés, offrant une assistance continue et assurant que chaque nouveau projet se développe dans les meilleures conditions.

Le coût d’une franchise High Five : Un aspect à considérer

Le coût pour devenir franchisé de High Five peut varier en fonction de la ville d’implantation. Dans les grandes villes comme Paris, les coûts peuvent être élevés en raison des loyers élevés et des frais d’agence importants. Par exemple, l’acquisition d’un local commercial à Paris peut coûter plus de 10 000 euros rien que pour les frais d’agence, sans compter le stock ni les travaux éventuels. Le coût global peut donc rapidement augmenter si l’on considère également le droit au bail et d’autres dépenses liées à la reprise d’une affaire existante.

En moyenne, en prenant en compte l’expérience de High Five dans l’ouverture de ses boutiques, le coût pour devenir franchisé peut osciller entre 10 000 et 15 000 euros. Cependant, ce montant peut varier selon les spécificités de chaque projet et de chaque ville.

Coûts pour une boutique indépendante ou en franchise

Pour ouvrir une boutique en tant qu’indépendant avec une franchise comme High Five, les coûts peuvent varier ainsi, incluant les droits d’entrée et autres frais. Cependant, un indépendant peut parvenir à des coûts moindres s’il trouve un local abordable sans droits au bail ni reprise d’affaire.

CBD

Relation avec les franchisés : Collaboration et engagement

La relation avec les franchisés de High Five est caractérisée par une collaboration étroite et un engagement mutuel. Bien qu’il n’y ait pas de hiérarchie stricte en tant qu’entités séparées, la relation est davantage commerciale tout en conservant un aspect familial. Le succès du franchisé est également le succès de la marque, ce qui motive à fournir un soutien maximum pour assurer le bon fonctionnement de chaque point de vente.

Comment High Five réagit face à une mauvaise pratique de vente ?

Dans le monde dynamique du CBD, il est crucial de maintenir des pratiques commerciales éthiques et légales. Mais que se passe-t-il si l’un des franchisés de High Five franchit la ligne en affirmant que le CBD peut soigner le cancer ? Cette situation hypothétique soulève des questions sur la gestion et la réaction de l’entreprise face à de telles pratiques.

Une approche préventive par la formation

High Five adopte une approche proactive en matière de formation de ses franchisés. De la conception initiale du projet à sa mise en œuvre concrète, l’entreprise accompagne ses partenaires à chaque étape. Une formation interne est dispensée pour inculquer les bonnes pratiques à adopter et sensibiliser aux choses à éviter.

Respecter les lignes légales et éthiques

La vente de CBD est encadrée par des réglementations strictes, notamment en ce qui concerne les allégations médicales. High Five insiste sur le fait qu’il est interdit d’affirmer que le CBD possède des propriétés médicales ou thérapeutiques spécifiques, comme le traitement du cancer. L’entreprise met l’accent sur la prudence et l’exactitude des informations fournies aux clients.

Gestion du mécontentement des franchisés

Quant à la gestion du mécontentement des franchisés, High Five se distingue par son approche ouverte et réceptive. Bien que les problèmes de mécontentement soient rares, l’entreprise accorde une grande importance aux retours de ses partenaires. Cette ouverture facilite la résolution rapide des problèmes et contribue à maintenir des relations harmonieuses au sein du réseau de franchises.

Les liens et les séparations dans le monde des franchises

La relation entre un franchisé et une franchise est un équilibre délicat entre collaboration et indépendance. Selon Axel, en principe, un franchisé et une franchise sont liés contractuellement par un accord de franchise. Cependant, cette relation repose davantage sur une collaboration commerciale que sur une subordination hiérarchique stricte. En cas de désaccord, il appartient aux parties impliquées de prendre des décisions éclairées sur la meilleure voie à suivre.

La séparation comme dernier recours

Heureusement, les conflits majeurs sont rares au sein du réseau High Five en raison d’une sélection minutieuse des partenaires. Si toutefois une séparation devait survenir, cela se traduirait par une rupture du contrat de franchise. Dans ce scénario, le franchisé perd le droit d’exploiter la marque High Five et devient indépendant. Cela signifie également qu’il récupère ses biens et son autonomie commerciale. 

Malgré les clauses contractuelles et les précautions prises, High Five privilégie une approche humaine et conciliante dans ces situations. L’objectif n’est pas de créer des conflits, mais plutôt de permettre aux parties de poursuivre leurs activités de manière autonome et respectueuse.

La procédure de séparation

En cas de séparation entre un franchisé et High Five, plusieurs étapes doivent être suivies pour garantir une transition ordonnée et respectueuse des deux parties.

Restitution du stock et des éléments de marque

Tout d’abord, le franchisé doit restituer tout le stock à la marque High Five. De plus, toute la signalétique liée à la franchise doit être enlevée de la boutique. Cependant, il est important de noter que la boutique reste la propriété du franchisé, tout comme le fonds de commerce et sa clientèle.

Voies légales en cas de désaccord

En cas de désaccord persistant, la résolution se fait par des voies légales. High Five, en tant que franchiseur, cherche à protéger ses intérêts tout en respectant ceux du franchisé. Tout litige doit être réglé de manière légale et professionnelle, sans recourir à des conflits inutiles.

L’approche de High Five

High Five adopte une approche pragmatique dans ces situations. Plutôt que d’engager des guerres juridiques longues et complexes, l’entreprise privilégie la rupture du contrat de franchise. Ainsi, le franchisé perd le droit d’exploiter la marque High Five, mais conserve son autonomie pour poursuivre ses activités en tant qu’indépendant.

La flexibilité et l’esprit entrepreneurial des franchisés

Dans le marché dynamique du CBD, les franchises offrent une opportunité unique d’ouvrir rapidement des points de vente éloignés. Selon Axel, cette flexibilité est essentielle dans un marché instable, offrant aux entrepreneurs une chance de prospérer malgré les défis.

Le modèle de franchise permet de travailler avec des individus pour qui la boutique représente bien plus qu’un simple emploi. Ce sont des entrepreneurs engagés dont les réussites personnelles sont directement liées à la performance de leur commerce. Cette relation de partenariat crée un engagement fort envers la réussite et la fidélisation de la clientèle.

Le partenariat entre High Five et ses franchisés repose sur cette mentalité entrepreneuriale. L’entreprise valorise les franchisés qui démontrent une vision entrepreneuriale et des idées innovantes pour développer leurs activités. L’objectif est de construire un réseau dynamique d’entrepreneurs qui contribuent à l’évolution constante de la marque.

Les franchisés sont encouragés à proposer de nouvelles idées et initiatives, comme l’introduction de nouveaux produits ou services. Cette ouverture à l’innovation renforce la collaboration et stimule la croissance collective de l’ensemble du réseau de franchises.

Les avantages du modèle de franchise

Le modèle de franchise offre des avantages significatifs, notamment la possibilité de développer rapidement un réseau de marque solide. Cela permet d’établir une image de marque forte bien plus rapidement que si l’on avait opté pour un développement en propre. De plus, en termes de risques, le franchiseur prend moins de risques car il s’associe à des entrepreneurs qui prennent le risque de développer leur propre activité. Cela réduit considérablement l’investissement initial et les risques financiers pour le franchiseur.

Les inconvénients à considérer

Cependant, il est important de reconnaître quelques inconvénients. En tant que franchiseur, les profits peuvent être moins importants que si l’on avait développé l’entreprise de manière indépendante. Cela s’explique par le partage des revenus avec les franchisés. De plus, du point de vue du franchisé, il peut y avoir une certaine perte de liberté en raison des obligations liées à l’exclusivité de la franchise. Cependant, cela est souvent compensé par l’accès au savoir-faire, aux produits et à l’image de marque de l’entreprise.

Une belle aventure entrepreneuriale

Malgré ces inconvénients, le modèle de franchise offre une belle aventure entrepreneuriale. C’est un moyen efficace de croître rapidement tout en minimisant les risques financiers, ajoute Axel. Pour High Five, le développement du réseau de franchise a été une décision bénéfique qui a contribué à son succès actuel. Si l’occasion se présentait à nouveau, le franchiseur répéterait probablement cette stratégie, tout en cherchant à améliorer certains aspects du processus. En fin de compte, le modèle de franchise reste un choix stratégique qui a permis à High Five de se positionner avec succès sur le marché du CBD.

 

Merci d’avoir suivi cet épisode sur le modèle de franchise de High Five. Nous espérons que ces informations vous ont été utiles pour comprendre les avantages et inconvénients de ce type de partenariat. À bientôt sur Parlons Canna pour de nouvelles découvertes entrepreneuriales dans le monde du CBD et du cannabis légal !

Cliquez ici pour écouter le podcast de Axel Beduit-Garden