Fabrizio Dentini, l’information correcte et ponctuelle avant tout

Avatar
ParlonsCanna

Notre invité du jour, Fabrizio Dentini, est le directeur du magazine Soft Secrets France et Italie. C’est un journal reconnu qui informe les européens sur les propriétés du chanvre à 360 °. Journaliste traitant de l’univers du cannabis depuis 2009, Fabrizio Dentini est un véritable pionnier en la matière, partout en Europe. Convaincu lui-même des potentiels bénéfiques du cannabis thérapeutique, ils utilisent l’information correcte et factuelle pour démontrer au public le pouvoir du chanvre. Pour partager sa passion, il a aussi rédigé deux livres intitulés : « Canapa Médical » et « Voyage dans le monde du médicament interdit ». Découvrez dans notre podcast son ambition, sa volonté et son parcours inédit avec le cannabis « libre »

Un passionné de la langue et de la littérature française

Né au Venezuela plus précisément à Caracas, Fabrizio Dentini a été adopté par une famille italienne. Dans son adolescence, il est tombé amoureux de la littérature française, notamment des symboles français tels que Victor Hugo et Baudelaire. Avide de connaissance, il continue à lire des œuvres contemporaines.

Cette passion pour la langue l’a poussé à suivre des études en sciences de la communication à l’Université de Bologne où il a effectué un stage dans le milieu carcéral italien. « J’ai effectué un cours de journalisme en prison en tant que bénévole ». En constatant les faits sur place, notre super journaliste a décidé d’écrire une thèse sur la perception de la détention.

Sa découverte du cannabis thérapeutique

Tout à commencé en 2009, une personne m’a fait connaître le secret du cannabis. En ce temps, je n’avais encore aucune idée de ce qu’est le CBD et ses bienfaits.  C’est en feuilletant notre journal, Soft Secrets, que je me suis aperçue qu’il existait une institution qui rédigeait des informations exclusives sur la plante de chanvre à 360 ° (social, culturel, scientifique et politique). Cela m’a vraiment surpris.

A la fin de mes études, j’avais besoin de travail. Et le journal recherchait effectivement un rédacteur italien. J’ai donc postulé pour le poste. Mes premières œuvres parlaient des conséquences désastreuses de la prohibition du cannabis d’un point de vue sociologique.

En 2011, le manager Hollandais du magazine vient en Italie pour développer les réseaux de distributions et commerciales de Soft Secrets. J’étais son traducteur avant de devenir le représentant officiel du magazine en Italie. Depuis, je gère beaucoup de choses : production commerciale, éditorial et distribution.

Pour élargir les horizons, Fabrizio Dentini a décidé de franchir les Alpes et de visiter le marché français du chanvre. En 2013, il pose sa valise à Marseille en 2013.

le début de Soft Secret en 1985 était un journal écrit

Parles nous un peu de Soft Secrets

Historiquement, Soft Secrets est né en Hollande en tant que gazette en 1985 dans les coffee shop. Sa première édition était en papier. Avec la vision du cannabis qui a pris une nouvelle tournure et son intérêt positif sur la société, nous avons décidé de lancer un magazine. On l’a lancé en Angleterre et progressivement en Europe. Nous sommes arrivés en France, il y a 15 ans.

Notre magazine a une ligne éditoriale très claire. Nous voulons apprendre aux jeunes comment cultiver le chanvre soi-même pour leurs usages personnels. De cette manière, le public ne se tournera pas dans l’illégalité et dans le marché noir.

D’un autre côté, nous offrons toutes les informations nécessaires pour que les gens puissent comprendre comment le chanvre et le cannabis peuvent être bénéfique pour la santé de l’être humain. Il ne faut pas oublier que le chanvre a également un pouvoir phytosanitaire et anti polluant gigantesque pour l’environnement.

D’ailleurs, beaucoup d’industries l’utilisent pour construire des maisons, fabriquer des tissus, etc. Le chanvre peut remplacer le papier classique qu’on utilise dans la presse, par exemple. En d’autres termes, cette plante aide à dépolluer la planète d’une manière durable. Bref, on peut faire une multitude de choses avec le chanvre.

Pour ce qui est du réseau de distribution, il s’est élargi grâce au réseau européen. Actuellement, Soft secrets est disponible sur le site internet. Il est distribué gratuitement dans les grands magasins en Europe. Et grâce à la nouvelle vague de CBD, ce support culturel est disponible dans les CBD shop.

Que signifie le terme « cannabis 360° »

Soft Secrets possède une éthique journalistique distincte. Notre métier c’est « d’informer le public en proposant des articles de haute qualité pour faire avancer culturellement la société dans laquelle nous sommes distribués ».

Vous y trouverez divers articles sur la plantation, l’impact du CBD sur la santé publique, les cannabitcoins, les dernières découvertes sur les cannabinoïdes, les moyens adoptés pour gérer le pH de la culture hydroponique, etc. C’est ce qu’on appelle le « cannabis 360° ».

Nous avons des équipes commerciales répartis dans les pays où le magazine est distribué gratuitement. Ils sont en contact direct avec les acteurs du CBD et reçoivent les informations de première main. Comme tous les magazines classiques, Soft Secrets vit grâce au soutien de ce comité de gens engagés proposant leurs services et produits. Ils y font leurs publicités.

Nous avons également des journalistes freelances qui ciblent la communauté nationale à laquelle nous nous adressons. Il y a un magazine Soft Secrets dédié aux anglais, français, italiens, polonais, allemands, etc. Chaque article est donc spécifique au pays. Mais, nous pouvons aussi les traduire.

Mettre fin à l’injustice sur l’accès au cannabis médical

Franchement, « Je n’avais aucune idée des applications thérapeutiques du cannabis ». C’est en travaillant chez Soft Secrets que j’ai constaté qu’il y avait un réseau d’associations italien qui gèrent la relation entre les patients et l’accès aux médicaments à base de chanvre.

Malheureusement, Fabrizio a constaté une grande injustice qui règne face à l’accès au cannabis médical. Les professionnels de la santé n’acceptent pas encore l’usage du cannabis. Or, le cannabis thérapeutique est déjà reconnu en Italie depuis 2007. Le problème c’est que le côté pratique : « Il n’y a pas encore assez de docteur qui prescrit les traitements. Il n’y a jamais assez de cannabis en pharmacie pour les clients italiens »

Cette réprobation pousse indirectement les malades à acheter de l’huile, des fleurs CBD et THC, ou encore des feuilles de CBD inégalement. Pour certains patients, seule la consommation de cannabis médical est l’unique moyen pour atténuer leurs souffrances. De plus, les gens qui veulent en consommer sont victimes de répression pénale.

Canapa Medica et « Viaggio nel mondo del farmaco proibito », sont une collection de témoignages et d’anecdotes des italiens qui se soignent avec le cannabis thérapeutique. Ils témoignent de l’efficacité de cette substance aux milles vertus. Vous y trouverez l’historique des personnes victimes de maladies graves et de carence de médicament, comment cette plante est devenue leur meilleur allié et la manière dont ils ont obtenu leurs traitements favoris.

Pour le côté scientifique, Fabrizio Dentini dispose d’un blog qui donne la parole aux experts, chercheurs et professionnels de santé.

Vision du CBD dans le monde

Depuis des décennies, le chanvre textile représentait un grand intérêt économique dans le monde. Le CBD est un marché sain et utile en ces temps de grande crise sanitaire et économique. Cette filière verte a complètement rebondi durant la crise Covid 19. C’est le seul secteur qui a réussi à payer tous les impôts. Ce budget s’avère être très utile en ces temps de récession.

Le CBD est une grande innovation, car il apporte beaucoup de bénéfices dans tous les domaines. Au Canada, par exemple, la vente en gros et au détail du cannabis a pu générer plus de 8 milliards de dollars canadiens.

Pourquoi un pays devrait légaliser le cannabis THC ?

Concernant le marché mondial du cannabis « libre », Fabrizio Dentini constate une vague de pragmatisme qui va terminer le temps de la mystification. Avec les vertus thérapeutiques du chanvre qui sont déjà reconnues mondialement, il est intolérable de mettre des gens en prison parce qu’il a acheté du cannabis sans prescription.

« Je pense que le premier dealer en France c’est votre ministre d’Intérieur ». C’est simple, il ne fait que procrastiner la législation du cannabis. Dans des contextes marginaux, d’un point de vue socio-économique, il y aura une problématique de consommation. Au lieu de stigmatiser la substance, les politiciens devraient améliorer à long terme le contexte de consommation. Mais, cette situation reste encore difficile à réaliser.

D’ailleurs, c’est la prohibition qui génère les problèmes par rapport à la réglementation pragmatique. La preuve : la France est la première consommatrice de cannabis récréatif sur le continent européen alors que la loi français est stricte en la matière.

Quelle est la solution alors ?

Pour éviter que les jeunes consomment du cannabis THC trop tôt et illégalement, il faudrait les encadrer. De cette manière, ils ne pourront pas en abuser. A mon avis, il faudrait faire une formation obligatoire dans les établissements scolaires sur la substance CBD/THC. Une fois que les enseignants auront donné toutes les informations nécessaires, les jeunes pourront y voir clair. La clé c’est l’information, la formation et la démystification du cannabis.

une culture de chanvre médical industriel

Petit mot de la fin

Consommer du CBD/THC toujours dans le respect de la plante sans en abuser et de s’informer. Pour ce qui est des producteurs français, ce sont des héros civils modernes, car ils font sans cesse une innovation. Jusqu’au moment où l’Etat ne reconnaît pas encore le potentiel du chanvre : « travailler avec une éthique ». Et pour les 1600 magasins spécialisés au CBD, qui jouent un rôle névralgique, essayez de promouvoir et d’informer pour déclencher une consommation responsable.

Pour contacter notre invité, Fabrizio Dentini,
LinkedIn
Facebook
Instagram
Pour les professionnels du CBD, suivez le magazine Soft Secrets